Séance événement "L'intelligence artificielle et l'influence du numérique en médecine et en odontologie"

les technologies digitales offrent de nouvelles possibilités passionnantes mais soulèvent tout autant de questions. TROIS INTERVENANTS DE RENOM - FLORENT DESTRUHAUT, JEAN-PIERRE BRUN ET DAVID GRUSON - proposeront des réponses concrètes aux nombreuses questions que tous les praticiens se posent sur l'utilisation du numérique dans les cabinets dentaires, avec DES ÉCLAIRAGES COMPLÉMENTAIRES SUR DES SUJETS ESSENTIELS POUR NOTRE AVENIR. 


La chirurgie dentaire face à la révolution transhumaniste


Florent DESTRUHAUT
Maître de conférences des Universités-Praticien Hospitalier (Odontologie)
Docteur de l’EHESS en Anthropologie historique et sociale
Expert près la Cour d’Appel de Toulouse

Depuis l’Antiquité gréco-romaine, la médecine a toujours été associée à la restauration de l’harmonie après la survenue d’une maladie (biologique et/ou social). Ce paradigme pourtant universel devient aujourd’hui obsolète pour les adeptes du mouvement transhumaniste, grâce notamment à la convergence de nouvelles technologies dites « NBIC » qui regroupent les nanotechnologies, les biotechnologies, l’intelligence artificielle et le cognitivisme.
Mouvement culturel, politique et idéologique, le transhumanisme prône l’usage des sciences et des techniques dans le dessein d’une optimisation de l’espèce humaine (plans physique et mental). Les technologies NBIC sont en train de révolutionner l’ensemble du monde médical et bouleversent par voie de conséquence notre discipline, la chirurgie dentaire dans l’ensemble de ses déclinaisons. Les avancées scientifiques semblent malheureusement plus rapides que les nécessaires réflexions philosophiques et éthiques qui doivent pourtant émerger de cette ®évolution.
Grâce à l’apport de l’histoire des sciences, de l’épistémologie du corps et de la sociologie de la santé, nous proposerons un voyage dans le temps portant sur l’évolution des techniques chirurgicales et prothétiques. A travers les notions d’hybridation, d’augmentation, de reformatage biopsychosocial et de recherche intégrative, nous essaierons de dresser le paysage original de ce que sera la médecine dentaire de demain… si toutefois cette dernière n’est finalement pas remise en cause par les fondements même du concept de transhumanisme.


De la naissance de la vie au réel et au sourire vrai


Jean-Pierre BRUN
Implantologue, expert près la cour d'appel de Grenoble, membre de l'Académie Nationale de Chirurgie Dentaire 

La bouche statique comme dynamique est une composante constitutive de l’homme. Son influence comme support de l’expression humaine y est fondamentale.
La perte des dents, base de son unité et décrite depuis l’homme de Néandertal, travestit sa propre humanité et dénature la beauté de son sourire et de sa vie.
En quoi la dentisterie implantaire inattendue et sa mère la dentisterie apporte-t-elle une liberté dans l’invisible de sa réalisation?
Qu’elle est sa place dans l’espace dentaire digital artificiel face à la croissance humaine et à l’avenir de l’homme ?

Le Big Bang a 13,8 milliards d’années. Il « décrit » l’origine de l’univers connu.
- Aux fins fonds de celui-ci, notre système solaire s’est créé et la vie y a pris forme sur notre terre il y a 4 milliards d’années sous diverses formes évolutives.
- Il y a 2 millions d’années, l’espèce « Homo » s’est inscrite sur terre et « Homo Sapiens », seule espèce Homo restante et dont nous faisons partie, est passée de la quadrupédie à bipédie.
- Par le phénomène de l’exaptation, l’homme a mis en place le langage articulé.
- Née chez les sumériens il y a 5000 ans, l’écriture avec le premier mot « Kushim » a permis de parvenir à l’écriture cunéiforme participant à la prise de conscience réelle et intuitive de la pensée .

Au cours de cette évolution, la notion de santé et le soin des blessures dûes aux luttes et à l’adaptation à l’environnement a trouvé sa place.
L’homme dans ce contexte a très vite perdu ses dents et cette notion a évolué très largement au delà du soin physique, dans un monde actuel intriqué et connecté.
A travers les grandes révolutions qui ont décidé de l’évolution d’Homo sapiens, la médecine s’est organisée, souvent au prix de sa propre douleur génératrice.
C’est bien dans l’expérience de l’usure incontournable du temps que l’homme cherche ses fonctions, son confort et son bien-être.
Aujourd’hui, la santé veut optimiser l’image transmise par la promotion d’une meilleure lecture du soi et veut repousser cette usure au delà du connu.
C’est aussi ce que recherche le transhumanisme, utilisation des découvertes scientifiques et techniques pour l'amélioration des performances humaines et donc d’une santé redéfinie.
Mais comment définir ces performances et sur quelles bases intérieures?
Le sourire réel s’y trouve être le support qui participe à l’initiation plus intérieure du sourire vrai.

L’implantologie dentaire, par ses capacités de reconstruction fixe, s’est affirmée dans un objectif de retour fonctionnel à l’état antérieur oral et le replacement précis des dents par un dessin intégré au visage a lui, affirmé son optimisation cosmétique de l’expression faciale.
Correctrice de la faiblesse induite par la perte des supports dentaires symbole de vieillesse et de perte de force, l’implantologie a apporté une force plus secrète mais peu décrite. Par son côté libérateur, elle s’est imposée comme le paramètre du sourire profond, point clé du regard sur soi comme du regard sur le monde.
Les dents vont constituer le support physique de la bouche et donc du sourire, siège de l’apparence se mouvant dans l’expression totale de l’être.

Outil de la comédie humaine, la bouche traduit l’histoire de l’humanité qui passe et repasse sans cesse par son couloir dont la composition ordinale permet l’expression de toutes ses facettes.
En partant de cet élément improbable qu’est l’implantologie par la biologie cellulaire, la refonte du sourire de l’intérieur à l’extérieur s’intégrera dans la beauté pour toucher au seuil du bonheur.

La bouche va traduire le besoin, l’instinct, le manque, l’amour, indéniable point clé de la profondeur et de l’expression de vie sur la scène du théâtre où le sourire va se mouvoir comme un acteur.
Le dentiste va ainsi redonner sa richesse à la bouche, la rendre intacte, éclatante de blancheur pour lui laisser jouer ce rôle vital retrouvé. Il donnera ainsi une preuve d’amour en rééclairant l’homme qu’il est.

Mais l’Intelligence Artificielle vient déborder les capacités cognitives du Sapiens face à la progression lente de ses 4 milliards de brins d’ADN.
L’homme saura-t-il utiliser la sagesse qu’on lui prête depuis de siècles devant cette révolution en route ?
Quel sera demain le guide de l’implantologiste conscient de son patient qui vient s’abandonner pleinement dans un projet commun ?
Et si cette belle quête du sourire vrai est bien la clé qui ouvre sur le cœur, comment s’exprimera-t-il et qui sourira encore si l’homme programme lui-même la fin de sa vie chimique ?
L’implantologie, par la liberté de fixité et de recherche du beau qu’elle doit redonner face à la douleur de la perte des dents est, au plan symbolique comme fonctionnel, l’outil du chant et de la beauté humaine.
L’objectif de cette présentation est de faire le lien entre la technologie validée et la profondeur de soi à travers la bouche la plus belle, outil de l’histoire de l’humanité et d’envisager l’après Sapiens.


L'intelligence artificielle : une révolution pour les soins dentaires ?


David GRUSON
Membre du Comité de direction de la Chaire Santé de SciencesPo Paris, Fondateur Ethik-IA, Directeur Programme Santé de Jouve

Une bascule positive s’est opérée au cours des derniers mois pour accélérer la transition digitale de notre système de santé.
L’IA et la robotisation ouvrent des opportunités majeures dans le champ sanitaire et médico-social. Les soins dentaires constituent un terrain privilégié de déploiement de ces nouvelles technologies avec d'ores et déjà de nombreux cas d'usage constatés. En privilégiant une approche transversale fondée des logiques de parcours de prise en charge des personnes, le déploiement de la robotisation de l’IA peut permettre de surmonter enfin les obstacles liés aux séparations entre le champ sanitaire et le champ médico-social ou entre hôpital et prise en charge ambulatoire. Le rythme de ces changements pose, cependant, question dans un contexte de déploiement rapide de l’innovation en médecine algorithmique hors de l’Union européenne. La Chine et les Etats-Unis sont très loin devant l’Europe dans le développement de l’IA et, singulièrement, dans l’élaboration de solutions généralistes d’intelligence artificielle en santé. En outre, cette diffusion soulève des enjeux éthiques appelant l'engagement de méthode de régulation positive autour du nouveau principe - central - de Garantie Humaine de l'IA qui vient d'être introduit dans le projet de loi bioéthique.

 

Séance événement

•  L'intelligence artificielle et l'influence du numérique en médecine et en odontologie

Séance C52 / jeudi 28 novembre, 9h-12h
Cette séance est ouverte à tous, sans droit d’inscription, dans la limite des places disponibles.

Responsable Scientifique : Serge Armand

Conférenciers

Jean-Pierre Brun - De la naissance de la vie au réel et au sourire vrai
Florent Destruhaut - La chirurgie dentaire face à la révolution transhumanisme
David Gruson - L'intelligence artificielle : une révolution pour les soins dentaires ?

Serge Armand explique comment il a conçu cette séance 
Lire l'interview

Florent Destruhaut
Florent Destruhaut

Jean Pierre Brun
Jean-Pierre Brun

David Gruson square 2
David Gruson