Focus sur les séances Débat avec

Les séances Débats avec du Congrès ADF
Dans une salle configurée telle une arène, un conférencier de renom répond, sur un sujet donné, aux questions du public installé en arc de cercle autour de lui.


mercredi 24 novembre 

Le grand débat en pardodontologie et en péri-implantologie avec Jean-Louis Giovannoli, animé par Philippe Doucet. 50 ans de recul en parodontologie dont 30 ans avec les implants.

séance B14 - 09:00-10:30

Objectifs :
- Comprendre les fondements de la parodontologie et de l'implantologie.
- Partager 50 ans d'expérience d’un expert.
- Comprendre que l’expérience pousse à la prudence en implantologie.

Résumé :
Jean-Louis Giovannoli est sorti de l’Ecole Dentaire de Paris en 1972. Il a été formé en Parodontologie aux Etats Unis et a été Professeur Assistant à l’université de Floride. Il est installé à Paris depuis 1982 comme parodontiste exclusif et partage son activité professionnelle entre son exercice privé et le monde de l’édition. Au cours de sa carrière, il a été Président de la Société Française de Parodontologie, Président fondateur de la Fédération Européenne de Parodontologie et le premier Président d’EuroPerio. Aujourd’hui, il travaille toujours et anime un service consacré exclusivement à la prise en charge des patients présentant des complications implantaires, dans le cadre de Diplôme Universitaire Européen de l’Université de Corse à Corte. En 50 ans, Jean-Louis Giovannoli a traversé toutes les modes de la parodontie, de la chirurgie osseuse résectrice aux méthodes non-chirurgicales, des traitements par quadrant à la désinfection globale, de la Régénération Tissulaire Guidée au Biomimétisme, en passant par toutes les techniques de chirurgie plastique parodontale. Depuis toujours, il a pratiqué lui-même l’orthodontie pour offrir à ses patients atteints de parodontites sévères, les moyens de traiter leurs malocclusions secondaires. En 1986, alors qu’il était Président scientifique de la Société Française de Parodontologie, Jean-Louis Giovannoli a organisé, à Paris, le premier cours du Pr Branemark. Cet évènement qui a marqué pour les français le début de l’ostéointégration, a été pour lui le départ d’une nouvelle activité dans son exercice de la Parodontologie.

Avec un recul de 30 ans en implantologie, il peut aujourd’hui mesurer les limites des techniques implantaires chez les patients parodontaux. Il a su développer des principes de prévention et des traitements des complications infectieuses, et a d’ailleurs publié en 2012, en collaboration avec Stephan Renvert, un livre sur les péri-implantites faisant autorité sur le sujet. Cette séance interactive à laquelle vous êtes invités, vous propose de venir échanger avec Jean-Louis Giovannoli sur ses 50 ans de pratique de la parodontologie et ses 30 ans de pratique de l’implantologie orale. Au cours de cette séance, il vous fera part de ses convictions, de ses doutes mais également de sa vision sur l’avenir de notre discipline, au regard d’une analyse critique de son expérience clinique.

Le grand débat sur la dentisterie adhésive avec Gil Tirlet animé par Jean-Pierre Attal. 30 ans de recul.

séance B25 - 14:00-15:30

Objectifs :
- Appréhender les thérapeutiques en dentisterie adhésive.
- Connaître le vieillissement des restaurations adhésives.
- Débattre sur les limites de ces thérapeutiques adhésives.

Résumé :
La dentisterie adhésive est incontournable aujourd'hui pour le praticien contemporain, essentiellement en raison de la préservation tissulaire, du renforcement des structures et de l'esthétique qu'elle permet. Les thérapeutiques concernées sont nombreuses, en dentisterie restauratrice (restaurations directes en composites, restauration indirecte en composite ou en céramique : inlays, onlays, overlays, veneerlays, l’erosion infiltration) ou en prothèse (bridge collé cantilever). Sur toutes ces thérapeutiques, le conférencier, répondra aux questions des congressistes. Le format de la séance est original car une place prépondérante sera laissée à l'interactivité, dans la mesure où la conférence sera guidée par les praticiens et leurs questions. Le fait d'avoir, à disposition des congressistes, un expert reconnu qui possède un vrai recul clinique sur tous ces sujets, permettra d'aller plus loin sur le vieillissement et surtout sur les limites de ces thérapeutiques. Ainsi pour chaque thérapeutique, vous aurez les "éléments de langage" que vous pourrez dès le lendemain énoncer avec vos patients, avant de mettre en oeuvre avec précision les traitements.


vendredi 26 novembre


Le grand débat en Endodontie avec Wilhelm-Joseph Pertot animé par Ludovic Pommel. 30 ans de recul.

séance D69 - 09:00-10:30

Objectifs :
- Choisir les techniques anesthésiques adaptées à la situation.
- Maitriser les propriétés fondamentales d’un système de mise en forme.
- Sélectionner une technique d’obturation et les matériaux appropriés.

Résumé :
En pratique quotidienne, l’Endodontie est considérée comme discipline fondamentale par sa fréquence, les difficultés cliniques et techniques qu’elle impose et son importance dans le pronostic donc dans la décision thérapeutique globale. Pour faire face à ces objectifs, le praticien dispose de ses connaissances et d’un panel de techniques et d’instruments qui sont tous trois en perpétuelle évolution. Difficile de faire face lorsque les autres disciplines en requièrent autant. Approches biologiques nouvelles, gestion et ergonomie du plateau technique, anesthésies délicates, sélection d’un système de mise en forme, optimisation de l’irrigation et de la désinfection sont autant de questions et de choix auxquels le praticien doit faire face dans une nomenclature complexe et contraignante qui malmènent sa rentabilité et son équilibre personnel. Lors de cette « séance débat » nous tenterons de vous aider dans ces choix en partageant nos connaissances et notre expérience dans ce domaine. Vous pourrez poser toutes les questions inhérentes à cette thématique et à volonté !

Le grand débat sur la CFAO avec Christian Moussally animé par Fabienne Jordan. 30 ans de recul.

séance D78 - 14:00-15:30

Objectifs :
- Choisir les techniques anesthésiques adaptées à la situation.
- Maitriser les propriétés fondamentales d’un système de mise en forme.
- Sélectionner une technique d’obturation et les matériaux appropriés.

Résumé :
Bien qu’ayant été inventée il y plus de 40 ans par François DURET, la Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO) dentaire ne connait un réel essor que depuis une dizaine d’année. Qu’il s’agisse d’optoélectronique et de miniaturisation pour la prise d’empreinte, de puissances de calcul colossales autorisées par les microprocesseurs et cartes graphiques de dernière génération pour la CAO et la FAO, de la maîtrise des processus de fabrication soustractive ou additive pour la réalisation des éléments prothétiques, chaque maillon de la chaîne numérique a bénéficié de progrès technologiques importants. Tous ces progrès au profit de la simplification, de la précision, de la reproductibilité, ont permis que la CFAO dentaire fasse maintenant partie intégrante de notre arsenal thérapeutique.

Cette séance permettra aux participants de poser toutes les questions qu’ils souhaitent, au cours d’un débat, sur l’utilisation de la CFAO en omnipratique ou en exercice spécialisé : implantologie, dentisterie pédiatrique, orthodontie, occlusodontie ..., empreinte optique seule ou chaîne complète au cabinet, spécificité des biomatériaux utilisables, exigences en esthétique, pérennité ou encore service rendu aux patients. Autant de questions différentes auxquelles le conférencier et sa responsable de séance répondront avec la plus grande transparence.