30/11/2019 - 11:00-12:00
ODF
L'Essentiel
E113 -Conduite à tenir face à une Classe III chez l'enfant
Objectifs :
- Savoir dépister les Classes III dés le plus jeune âge
- Comprendre leurs mécanismes étiopathogéniques
- Mieux connaître les thérapeutiques interceptives adaptées
Responsable Scientifique : François de Brondeau
Conférenciers :
Nicolas Goossens - Signes d’appel et mécanismes étiopathogéniques des Classes III chez l’enfant
Antoine Lafitte - Thérapeutiques interceptives des Classes III
Résumé :
Les classes III constituent l’une des pathologies les plus délicates auxquelles le clinicien se trouve confronté. En effet les problèmes posés par les Classes III se situent à tous les niveaux : complexité de leurs formes cliniques et de leur étiopathogénie, incertitude dans leur pronostic.

Ainsi au cours de cette séance, sera développée la recherche des signes permettant de dépister les formes de cette dysmorphose dès le plus jeune âge car, contrairement aux idées reçues, les Classes III sont rarement génétiquement déterminées. La majeure partie peut être traitée à condition qu’elles soient diagnostiquées tôt. Il est donc important de connaître les signes d’appel et de comprendre leurs mécanismes étiopathogéniques afin de différencier les formes de bon pronostic, de celles plus complexes, au pronostic plus réservé, qui nécessiteront une prise en charge plus lourde.

Ceci permettra au praticien de prescrire ou de conduire une thérapeutique interceptive adaptée en temps voulu afin de recréer un bon équilibre facial et d’éviter que s’installe une forme sévère de Classe III.