28/11/2019 - 16:00-17:00
ODF
L'Essentiel
C74 -L’ODF : que faire loin d’un cabinet de spécialistes ?
Objectifs :
- Aborder l'orthodontie dans un cabinet d'omnipratique
- Savoir quoi faire sur l'enfant
- Savoir quoi faire sur l'adulte en pré-prothétique
- Apprendre à quel moment passer la main au spécialiste
Responsable Scientifique : Geneviève Galle Dubecq
Conférenciers :
Julien Molia - Que puis-je faire dans mon cabinet d'omnipratique pour rendre service à mes patients ?
Eric Vincent - Comment travailler avec les chirurgiens dentistes pour éviter les 6 mois d'attente dans mon cabinet de spécialiste ?
Résumé :
Vous exercez loin d’un cabinet de spécialistes ODF ?
Les délais d’attente pour un premier rendez-vous sont trop importants ?

Abordons quelques thérapeutiques et conseils orthodontiques pouvant entrer dans votre pratique quotidienne avec nos conférenciers afin de répondre dans une séance interactive à ces questions :

CHEZ L'ENFANT
1. Importance du diagnostic
*Il est capital de savoir détecter les anomalies squelettiques, dento-squelettiques et dentaires
*Le diagnostic fonctionnel est essentiel et concerne les anomalies fonctionnelles et habitudes pernicieuses (respiration buccale, succions diverses : pouce ,lèvres, objets, onychophagie, apnée du sommeil, allergies)
Quelques rappels de terminologie :
Décalage squelettique : antéropostérieur (pro/retrognathie)
vertical ((hyper/hypodivergence)
transversal (endognathie /latérognathie)
Anomalies dentaires : DDM , DDD , problèmes d’éruption , anomalies de nombre
Nous évoquerons des questions régulièrement posées par les parents au ch dentiste :
« Dr, mon fils joue au rugby il a les dents en avant et va les casser …. Je fais quoi ??? »
« Ma fille suce le pouce et a un gros espace entre les dents du haut et du bas, elle bave la nuit et articule mal … je fais quoi ??? »
« Mon enfant ronfle beaucoup la nuit et fait des pauses respiratoires, quels sont les risques ? »
2. Le traitement réalisable au cabinet dentaire
*dans le cas de décalage dentaire transversal (articulé inversé avec ou sans latérodéviation mandibulaire) le chirurgien dentiste peut envisager la pose d’une plaque maxillaire d’expansion avec vérin.
*Dans le cas de décalages antéropostérieurs, les activateurs de classe II, classe III ainsi que les appareils fonctionnels seront abordés.
Nous évoquerons la mise en œuvre de ces thérapeutiques, leur durée, les honoraires ainsi que la gestion des interférences occlusales.
*dans le cas d’anomalies fonctionnelles : orientation vers l’ORL, le pneumologue, le kiné, l’orthophoniste.

CHEZ L’ADULTE
1. Distalisation d’une 7 pour implant en 6.
2. Ingression d’une 6 maxillaire quand l’antagoniste est absente.
3. Egression pré prothétique.
4. Orthèse d’avancée mandibulaire dans le cas d’un SAOS décelé.
5. Alignement dentaire simple par gouttières.
Dans toutes ces situations : pourquoi, comment, combien ?