26/11/2019 - 14:00-15:30
Odontologie pédiatrique
Points de vue
A5 -Perte des incisives maxillaires : comment gérer l'espace ?
Objectifs :
- Savoir gérer la perte d’une ou des incisives centrales maxillaires chez l’enfant et l’adolescent
- Déterminer la meilleure thérapeutique selon l’âge du patient : prothèses pédiatriques, auto-transplantation, mainteneurs d’espaces … tout sauf l’implant
- Connaître les différentes solutions prothétiques : prothèse amovible partielle, prothèse fixée à un arc palatin, bridge collé (métallique, en composite renforcé), …
- Savoir quand adresser l’enfant à l’orthodontiste
- Connaître les solutions orthodontiques selon le type d’occlusion
- Connaître les indications et le protocole à suivre pour une auto-transplantation
- Savoir conseiller les parents et assurer le suivi de l’enfant
Responsable Scientifique : Jean-Jacques Morrier
Conférenciers :
Damien Brézulier - Les solutions orthodontiques : maintien ou fermeture d’espace ?
Clara Joseph - Quelles solutions prothétiques transitoires ?
Arnaud Lafon - L’auto-transplantation est-elle toujours d’actualité ?
Résumé :
Le remplacement d’une incisive centrale maxillaire constitue, pour le praticien, un défi à plusieurs égards. Il lui faut tenir compte de plusieurs composantes : esthétique et fonctionnelle d’une part et psychologique d’autre part. Elles n’auront pas la même importance selon l’âge et le type de dent (temporaire ou permanente), l’occlusion, l’existence d’une dysmorphose…. La décision doit être pluridisciplinaire.
Chez l’enfant et l’adolescent, les moyens thérapeutiques vont dépendre de la nécessité ou non de maintenir ou de fermer l’espace. Les moyens conventionnels incluent la réhabilitation prothétique (prothèses fixe ou amovible, avec minivis…). La fermeture de l’espace orthodontique et l’auto-transplantation d’une dent permanente immature, constituent les autres options. Les taux de succès de l’auto-transplantation en font une technique fiable et prometteuse.

Au cours de cette séance, nous indiquerons et détaillerons quelle thérapeutique est la plus adaptée à l’âge de l’enfant, à son volume osseux, à son stade de croissance, au type d’occlusion, à son esthétique : Prothétique ? Orthodontique ? Chirurgicale ?