27/11/2019 - 14:00-17:00
Prothèse fixe
Thématique (DPC)
B35 -Intégrer le numérique pour optimiser sa pratique - Esthétique, Prothèse, Implantologie - N° DPC 13281900006
Objectifs :
- Comprendre les intérêts réels du numérique par rapport aux techniques classiques
- Identifier les étapes où il est essentiel et où il est optionnel mais bénéfique
- Se familiariser avec les outils du flux numérique
- Découvrir l’occlusodontie digitale
- Réussir à le faire entrer dans sa pratique, sans se ruiner, plus ou moins rapidement suivant les envies et les craintes
- Diversifier ses champs d’application. Comprendre que le numérique apporte en prothèse, en esthétique mais également en implantologie et en chirurgie mucco-gingivale.
Responsable Scientifique : Romain Cheron
Conférenciers :
Anthony Atlan - Dentisterie digitale et planification numérique : une opportunité pour l’omnipraticien
Maxime Drossart - Dentisterie digitale et planification numérique : une opportunité pour l’omnipraticien
Vincent Fehmer - Le point de vue du technicien
Maxime Jaisson - Mettez de la dynamique dans vos restaurations avec MODJAW Tech in Motion
Gary Finelle - Prédictibilité et reproductibilité des résultats Esthétiques en implantologie : Apport du numérique
Benjamin Cortasse - Prédictibilité et reproductibilité des résultats Esthétiques en implantologie : Apport du numérique
Résumé :
L’outil numérique occupe incontestablement une place de plus en plus importante dans l’arsenal thérapeutique. Après une phase de développement où seuls quelques cliniciens pionniers utilisaient des outils aux possibilités encore restreintes, l’implantation au sein des cabinets a réellement pris de l’ampleur vers le début des années 2000. La popularité de ces systèmes s’expliquait au début surtout par le gain de temps qu’ils permettaient dans la réalisation en une seule séance de pièces prothétiques simples (couronnes, inlays, onlays…), incluant préparation, fraisage de la pièce et collage. Cette expansion s’est ainsi logiquement accompagnée d’améliorations notables en termes de précision, de rapidité et d’ergonomie. Si bien que de nombreuses conférences et publications tendent aujourd’hui à montrer que l’outil numérique permet de gérer n’importe quel traitement prothétique, depuis la planification esthétique et fonctionnelle jusqu’à la conception, en passant par l’empreinte.
Mais au-delà des améliorations techniques, les idées ont également fleuri, ouvrant à de nombreux champs d’application, notamment dans le domaine chirurgical et implantaire.
Cependant si la qualité des outils numériques actuels est aujourd’hui largement reconnue, il n’est pas forcément évident de percevoir l’intérêt de l’inclure dans sa pratique clinique et de changer ses habitudes, surtout que le coût associé est souvent perçu comme très élevé.
Le but de cette séance est donc d’abord de refaire le point sur les performances des différents outils numériques disponibles, puis de mettre en évidence ce qu’ils peuvent réellement apporter à notre pratique, en gain de temps, précision, fidélité du résultat, ergonomie. L’angle prothétique sera d’abord étudié, en montrant que le numérique ne s’oppose pas forcément aux techniques traditionnelles mais peut être implémenté de manière stratégique, constituant ainsi une vraie valeur ajoutée. De plus, nous verrons ce qu’il peut également apporter dans la planification et la cicatrisation des chirurgies implantaires et muco-gingivales .
Nous montrerons par ailleurs que la transition vers le numérique ne doit pas nécessairement se faire de manière brutale et totale et que des moyens simples permettent de se sensibiliser progressivement et à faible coût à l’univers du numérique. Une manière d’adhérer à cet outil de manière douce et pro-active.