visuel-presse-communication

L'orthopédie dento-faciale

Définition

Spécialité dentaire à part entière, elle concerne les malpositions dentaires et les décalages des mâchoires. Cette définition générale permet d’imaginer un vaste domaine d’intervention, de la correction de légères malocclusions jusqu’à celle des sévères dysmorphoses en passant par celle d’éventuelles dysfonctions. Son appellation officielle est l’Orthopédie dento-faciale (ODF).

Contrairement aux idées reçues, cette discipline concerne l’enfant, l’adolescent mais aussi l’adulte :
- chez l’enfant, le traitement d’Orthopédie dento-faciale a pour but de favoriser une croissance harmonieuse de la face et des mâchoires en aidant au bon développement des fonctions orales et nasales, en interceptant les anomalies apparues précocement et en diminuant les risques de traumatismes dentaires ;
- chez l’adolescent, l’Orthopédie dento-faciale traite les anomalies établies en portant une attention particulière à l’esthétique du visage et à l’occlusion de la denture définitive ;
- chez l’adulte, l’Orthodontie parfois en association avec la chirurgie s’efforce de disposer les dents de manière à assurer une fonction masticatrice maximale, d’améliorer l’apparence du visage et de la denture, de favoriser une bonne santé parodontale et articulaire enfin parfois de permettre de réaliser des prothèses dans de meilleures conditions.

Les points forts

• Quel parent peut, devant son enfant de 6 ans dont les premières dents définitives apparaissent, échapper à la question : " vont-elles bien se ranger ou lui faudra-t-il un appareil ? "
• Quel enfant de 10-12 ans ne demande-t-il pas à ses parents pourquoi ses camarades ont un appareil et pas lui ?
• Quel adulte gêné par " le mauvais rangement " de ses dents ne se demande-t-il pas s’il n’est pas trop tard pour lui ?
• Ces questions caricaturales ne doivent pas cacher une réalité : comment disposer au mieux dans une bouche 32 dents (voire 28), leur permettre d’entretenir des relations harmonieuses, efficaces, présenter une apparence esthétique et y rester toute une vie ?

Ainsi, lorsque la nature ne remplit pas pleinement son rôle, diverses techniques peuvent y suppléer et ce, pratiquement à tout âge.

Des désordres anatomiques variés expliquent le recours à l'ODF

- une bouche à priori trop petite pour ranger toutes les dents ;
une langue trop grosse et qui pousse les dents ;
une succion ou un tic de déglutition qui les contrarient ;
un décalage apparent entre les deux mâchoires comme par exemple la prognatie ;
une malformation cranio-faciale plus ou moins importante.

Citons aussi l'orthodontie pré-prothétique (pour préparer au mieux une réhabilitation de la bouche par prothèses dentaires), l'orthopédie pré-implantaire (avant implants) et l'orthopédie qui accompagne un traitement parodontologique.

On comprend ainsi mieux que cette discipline concerne les enfants comme les adultes.

Le bilan orthodontique, une démarche bien codifiée

Qu'il s'agisse d'une découverte fortuite ou d'une demande caractérisée, l'orthodontiste va pratiquer un bilan clinique et radiologique précis (avec mesures, moulages, constructions) pour proposer un plan de traitement à chaque fois individualisé.

Sur quelles techniques peut il s'appuyer ?

Les classiques appareils amovibles ont encore un rôle important à jouer aux cotés des techniques fixes, chacun ayant des indications propres et bien codifiées.

Pour les techniques fixes, des attaches (brackets) sont collées sur les dents et réunies par un fil métallique, dont certains sont à mémoire de forme, qui va provoquer le déplacement recherché.

Diverses variantes à cette technique, dans un souci d’esthétique et de confort, sont possibles : on peut, selon les cas, remplacer les brackets métalliques par des éléments transparents ou de la couleur des dents, les disposer sur la face linguale des dents (en dedans) plutôt que sur la face vestibulaire (apparente) des dents.
Une fois le traitement apparemment achevé, une période de consolidation (dite de contention) s’impose pour stabiliser les résultats.

Cependant de légers mouvements de récidive peuvent toujours se produire.
Dans les traitements orthodontiques, il faut aussi évoquer la participation des orthophonistes, des kinésithérapeutes, des chirurgiens maxillo-faciaux, des oto-rhino-laryngologistes pour le traitement de certains cas cliniques.

Il s’agit donc d’une discipline en peine évolution qui ne concerne pas seulement les enfants et les adolescents mais aussi les adultes et qui propose aujourd’hui des traitements plus courts, plus légers avec des résultats incontestables.

 

En bref

L'ODF ou orthopédie dento-faciale permet de corriger des malpositions dentaires, des atteintes dento-maxillaires, dento-maxillo-faciales.

Constamment en évolution elle concerne aussi bien les enfants que les adultes.

imprimer