visuel-presse-communication

L'hygiène bucco-dentaire

Définition


Une bonne hygiène et une bonne santé bucco-dentaire passe par le respect de 4 règles simples de prévention :
• Des consultations régulières chez le chirurgien-dentiste ;
• Un brossage régulier pour éliminer la plaque dentaire ;
• Une alimentation régulière, variée et équilibrée ;
• Une prescription personnalisée du fluor.
Une hygiène bucco-dentaire défaillante peut laisser courir des risques importants pour les dents et les gencives : plaque dentaire et développement de bactéries à l’origine des caries et des maladies des gencives, parodontites, mauvaise haleine…
Ces règles simples de prévention sont indispensables pour s’assurer une bonne santé dentaire.

Des consultations régulières chez le chirurgien-dentiste


Une visite tous les 6 mois chez le chirurgien-dentiste permet de détecter à temps des caries débutantes et peut être l’occasion de pratiquer un détartrage afin d’éliminer la plaque dentaire.
Le chirurgien-dentiste va mettre en place un plan de prévention personnalisé, tenant compte du risque personnel, c'est-à dire du terrain (forme, position, fragilité des dents, flore bactérienne présente en bouche), de l’alimentation, de l’activité physique, des risques professionnels et du comportement en général.
Des conseils d'hygiène personnalisés, des recommandations de soins préventifs (détartrage, surfaçage, scellement des sillons…) complètent ce plan de suivi.
De plus, le praticien définit avec son patient la fréquence des consultations préventives nécessaires au maintien d’une bonne santé buccodentaire (une visite tous les 6 mois en moyenne).

Une alimentation régulière, équilibrée et variée


L'alimentation a une grande influence sur la santé bucco-dentaire. Communément, il est acquis qu'il est préférable d’éviter de consommer trop de glucides (couramment appelés sucres) dont le rôle est reconnu dans l’étiologie des pathologies bucco-dentaires ; mais en fait, il faut savoir que la plupart des aliments contiennent des glucides et, donc, que toute prise alimentaire est susceptible de déclencher le processus carieux.

Certains aliments sont plus cariogènes que d’autres, par leur teneur en glucides mais aussi par leur acidité, leur mode de préparation et de cuisson, leur rétention en bouche.
Il existe également des aliments dits protecteurs :
• les lipides, riches en vitamines et en acides gras qui facilitent la neutralisation des acides,
• certaines protéines comme la caséine des produits laitiers qui s’oppose à la déminéralisation de l’émail,
• les polyphénols du chocolat qui empêchent le développement des bactéries.

Les bons principes d’une bonne hygiène alimentaire :

Répartir les prises alimentaires sur trois repas principaux à horaires réguliers (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et deux collations par jour, en prenant le temps de mastiquer les aliments solides; en essayant de respecter les besoins du corps en apport énergétique journalier :
- 15% de protéines (viande, fromage, poisson, oeuf…)
- 30% de lipides (beurre, huile, crème…)
- 55% de glucides (sucre, fruits, pâtes, pommes de terre…)

Préférer l'eau et le lait aux boissons acides (sodas, colas, jus de fruits..) et finir de préférence chaque repas par un aliment protecteur (ex : fromage, chocolat noir) et un verre d’eau (le corps a besoin de beaucoup d’eau qui représente 60% du poids d’un adulte) ;

Ne pas consommer de boissons ou d'aliments acides avant le coucher car la salive nocturne favorise la formation de la plaque dentaire ;

Eviter les grignotages. Limiter la fréquence de consommation de glucides (gâteaux, barres de céréales, biscuits apéritifs, chips, thé ou café sucré…) au cours de la journée. Il est préférable de consommer les glucides au cours des repas principaux.
Attention : un thé ou un café sucré est considéré comme une prise alimentaire.

Le brossage 3 fois par jour

(et au minimum après le petit-déjeuner et le dîner)

La plaque dentaire, il faut l’éliminer !

Le brossage permet de nettoyer les surfaces dentaires et les gencives et d’éliminer la plaque dentaire qui se forme après chaque prise alimentaire. C’est cette plaque dentaire ainsi que les bactéries qu’elle contient qui sont, à terme, responsables des caries et des maladies des gencives. Présentes naturellement en bouche, il est impossible d'empêcher la formation et la croissance de ces bactéries. En revanche, par une bonne hygiène, il est possible de réduire leur activité (production acide).Il est donc fermement recommandé de se brosser les dents immédiatement après chacun des 3 repas principaux avec une brosse à dents ayant une petite tête (pour accéder à toutes les faces des dents) et à poils synthétiques souples et avec une bonne méthode. Le dentifrice utilisé, lui, doit contenir du fluor. La brosse à dents doit être changée au minimum tous les 3 mois (poils ébouriffés = brosse à changer !), tout en sachant qu’elle ne se prête pas car elle est porteuse des microbes de son utilisateur.

Point de détail : la brosse à dents ne se mouille pas avant utilisation.

Le brossage peut être complété par l’utilisation d’un fil dentaire, qui permet d’éliminer la plaque et les résidus alimentaires interdentaires, de brossettes...
Les brosses à dents électriques et les appareils à jet, plus onéreux que les brosses manuelles, peuvent être préconisés par le chirurgien-dentiste.

Renforcer le terrain avec le fluor

Le fluor est un oligo-élément qui se fixe sur l’émail des dents et les rend ainsi plus résistantes aux attaques acides des bactéries.
On le retrouve à l'état de traces dans de nombreux aliments (poisson, épinard, thé…) mais en quantité insuffisante pour répondre aux besoins quotidiens de prévention de la carie.

En revanche, il est présent (en faible quantité) dans l'eau de boisson, qu’elle soit minérale ou de distribution. En France, la plupart des eaux naturelles contiennent moins de 0,3 mg/l de fluor. Toutefois, certaines eaux minérales en contiennent jusqu'à 8 mg/l.
Suite à de nombreuses études scientifiques, le fluor est réputé pour prévenir la carie dentaire et améliorer la santé bucco dentaire en général. Il renforce la structure de l'émail, notamment par application topique (dentifrice, bain de douche). Absorbé en trop grande quantité, des cas de fluorose, se manifestant par des taches blanches à brunâtres, peuvent être constatés.
Tout est donc question de dosage. Pour une prévention optimale, ne pas hésiter à demander conseil à son chirurgien-dentiste qui pourra établir un bilan fluor journalier personnalisé.


En bref


Une bonne hygiène bucco-dentaire passe par :
• des visites régulières de contrôle – tous les 6 mois – qui permettent de détecter les débuts de lésions carieuses et de maladies gingivales, rendant ainsi leur traitement plus court, plus efficace et moins invasif ;
• une alimentation régulière, équilibrée et variée, en évitant le grignotage et une alimentation trop molle ;
• un brossage 2 à 3 fois par jour avec la bonne méthode et le bon matériel, le brossage étant encore trop souvent négligé ou mal fait ;
• un apport fluoré adapté et personnalisé.

SOURCES :
ADF (Association dentaire française)
UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire)

dernière mise à jour : mai 2004

imprimer